Douze ans déjà

Le Cercle Méditerranée Caraïbe fut créé à Nice en l’an 2000 par l’écrivain martiniquais Marie-Reine de Jaham. Son but : faire connaître la culture créole authentique, dans toute sa profondeur et son  foisonnement, avec ses musiques, ses danses, sa littérature, sa peinture, ses traditions, ses légendes, son art de vivre


Dès l’origine, les évènements réalisés par le C.M.C.-  expositions, concerts, festivals, conférences, salons du livre, cinéma, théâtre, gastronomie, défilés de mode…- ont rencontré un succès qui témoigne à la fois de l’intérêt du public azuréen pour l’Outre-mer et de l’ouverture d’esprit des élus.


Partout dans ce midi baigné de soleil, l’on a pu sentir la réponse émotionnelle puissante d’une population touchée et avide de découverte.

La rétrospective « Emotion Outre-mer » est le point d’orgue de douze années riches en échanges humains et culturels. L’une de ses missions premières sera de montrer, à travers les images, la conjonction fertile entre les deux régions et les liens qui les unissent.

Deux régions sœurs…

Entre le bassin de la Méditerranée et celui de la Caraïbe existe une troublante similitude.  Tous deux furent les berceaux de civilisations – amérindienne, latine, plus tard créole- et l’enjeu de luttes sans merci.

Flibustiers et boucaniers sillonnèrent la mer Caraïbe, tandis que les pirates barbaresques écumaient les eaux de la Méditerranée.

Il y a 375 ans, les Français débarquaient dans le Nouveau Monde.

Espagnols et Portugais les y avaient précédés. Christophe Colomb était Gênois. Napoléon, Corse.  Ainsi, l’Histoire de la Caraïbe et celle de la Méditerranée n’ont-elles cessé de s’entrelacer. Françaises depuis 1636, Guadeloupe et Martinique ont écrit une page de notre Histoire, une page parfois cruelle qui est aussi l’une des plus fascinantes.


Cailloux perdus dans l’océan, comment les îles caraïbes sont-elles devenues légendaires ? D’où vient l’envoûtement qu’elles n’ont cessé d’exercer au fil des siècles ?

Il faut interroger l’Histoire, les lieux, les êtres.


L’Histoire ? D’or et de sang, c’est l’histoire de rêves magnifiques et de souffrances inhumaines, c’est la beauté d’une éclosion et l’horreur d’un crime, un crime aux conséquences incalculables, le crime de l’esclavage

Les lieux ? Etincelants comme le diamant. Soleils impitoyables et jungles cannibales. Vie dévorante. Appel strident à tous les sens. Chaque roche, chaque feuille, émet des vibrations.

Les êtres ? Leur demander : Pourquoi ? Pourquoi l’aimez-vous à ce point, votre île? Pourquoi l’avez-vous dans la peau ? Faites-nous partager le secret. Un tel amour, n’est-ce pas un talisman ?


« Emotion Outre-mer », c’est un peu la quête de ce talisman.


Cette quête nous conduit au mitan des Antilles, là où ondulent des eaux turquoise et se tapissent d’imprévisibles volcans. Elle nous guide au cœur secret des gens. Nous rencontrons des artistes, des écrivains, des historiens, des artisans dans leurs échoppes, des marchandes derrière leurs tray de légumes,  des enfants, des anciens, des femmes poteau-mitan...


Là-bas, dans ces pays qu’on nomme créoles, tout est musique. Le frissonnement des palmes, le murmure de la mer, le crépitement enragé de la pluie tropicale, et puis les rires, les galopades, les voix qui s’entremêlent dans le soir…


A travers la magie du léwos et la transe des joueurs de bèlè, pénétrons la mystérieuse essence des origines lointaines.


Nos pas nous guident aussi sur les rives de la Méditerranée, vers les villes qui ont accueilli la Culture Créole: Nice, Saint-Raphaël, Grasse, Menton, Antibes, Carros, Eze, Roquefort-les-pins, Tourette-Levens, Villeneuve-loubet, tant d’autres… Nous les remercions de tout cœur, sans oublier le Conseil Général des Alpes Maritimes et le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur qui ont toujours compris et soutenu l’action du C.M.C.

EMOTION OUTRE-MER
rétrospective